Suivez le Téléphérique Urbain de La CINOR

Présentation de la ligne Bellepierre > La Montagne


Un transport collectif nouveau et connecté au réseau :

Ce nouveau projet de téléphérique se situe à l’ouest de Saint Denis. Objectif de cette ligne de téléphérique : relier d’ici fin 2020 le bas de Bellepierre (au débouché de la rue Bertin) à la Montagne, au niveau du Belvédère qui se situe au début du chemin de la Vigie.

En raison de l’urbanisation du secteur de La Montagne et de la nécessité de mieux raccorder ses habitants avec le reste de la ville, la CINOR souhaite proposer un nouveau moyen de transport collectif : un téléphérique urbain sur 1 300 mètres reliant deux stations et connecté au réseau de transport public Citalis et au futur réseau régional de transport qui doit emprunter le Boulevard sud entre l’est et l’ouest de la ville de Saint-Denis.

L’objectif :

L’objectif de la CINOR est d’améliorer les temps de parcours, de créer une alternative performante à la route (la RD41) soumise aux aléas naturels et de préserver au maximum l’environnement. Il s’agit à la fois de faciliter l’accès à la Ville au plus grand nombre mais aussi d’offrir au plateau de la Montagne de nouvelles opportunités de développement urbain, économique et touristique. Au-delà de l’infrastructure propre au téléphérique urbain, le projet intègre le développement de l’intermodalité en site propre.

Cette démarche s’inscrit dans la perspective d’un développement durable du territoire. Elle nécessite de redéfinir le transport public dans sa globalité tout en assurant la continuité des trajets dans ces quartiers à forte densité et en plein essor.

L’origine du projet :

D’ores et déjà, le secteur de La Montagne à Saint-Bernard représente 39 000 déplacements quotidiens (72% en voiture, 12% en transport en commun, 13% à pied). Les déplacements vers la ville se concentrent sur la RD41, dite Route de la Montagne, dont l’entretien et la consolidation a un coût important pour la collectivité départementale, avec des risques d’éboulement et de glissements de terrain. 12 200 véhicules la fréquentent actuellement en moyenne par jour et il est prévu si rien n’est fait de passer à 14 000 véhicules à l’horizon 2021.


Le plateau de la Montagne comptant la plus grande réserve foncière de la Ville de Saint-Denis (environ 71 hectares d’après le Plan local d’urbanisme), le nombre de logements est appelé à augmenter sur ce secteur: le Plan Local de l’Habitat indique 2250 logements supplémentaires entre 2014 et 2020, dont 18% pour répondre à la
croissance démographique. Dès lors, ces projets de développement sur le territoire de la CINOR et en particulier sur le secteur de la Montagne,
en croissance constante, imposent de réfléchir à de nouveaux mode de transports les plus adaptés, sécurisés et respectueux de l’environnement. Il s’avère nécessaire d’accompagner ce développement par une nouvelle organisation des transports collectifs. Cela s’inscrit dans la perspective d’améliorer la vie quotidienne des habitants, de consolider et d’accroître l’activité économique et l’emploi.