Suivez le Téléphérique Urbain de La CINOR

Pourquoi un téléphérique à La Réunion?

La CINOR transporte actuellement plus de 21 millions de voyageurs annuels. Pour tenir compte du développement des hauts, améliorer son réseau de transport et libérer les routes, elle souhaite aujourd’hui développer plusieurs lignes de téléphérique urbain. La première de ces lignes est en cours de concrétisation, et des études approfondies se poursuivent pour la deuxième.


Le parvis de la station Moufia



La première ligne, Chaudron / Moufia / Bois-de-Nèfles
, pour rappel sera connectée au réseau de tranport existant. Elle tient également compte du futur projet Run Rail de la Région Réunion. Cette ligne s’inscrit dans le projet de Réseau Intégré de Transport Moderne, porté par la ville de Saint-Denis (RITMO), qui comprend la création d’un réseau de 5 lignes téléportées desservant plusieurs quartiers des hauts et les mi-pentes en restant connecté au réseau de transport en commun en site propre du centre-ville.

Objectifs :

  • Relier entre eux plusieurs pôles générateurs de l’agglomération dionysienne : le secteur du Chaudron, l’Université de la Réunion, l’hôtel de Région, le nouveau lycée de Bois-de-Nèfles.
  • Proposer une alternative efficace à l’utilisation des véhicules particuliers, qui connaissent des conditions de circulation particulièrement difficiles.
  • Améliorer les interfaces et liaisons entre les zones d’emploi et d’habitat; et les pôles d’échanges de transport en commun.
  • Améliorer le maillage du réseau de transports en commun de l’agglomération, en particulier pour les liaisons transversales Nord/Sud insuffisantes et inefficaces en raison des obstacles physiques constitués par un environnement escarpé.


La station Bertin



La seconde ligne, Bellepierre / La Montagne, porte sur 1,3 kms et sera reliée par deux stations, qui seront connectées au réseau de transport public Citalis et au futur réseau Run Rail. Pour rappel, ce dernier doit emprunter le Boulevard Sud, entre l’Est et l’Ouest de Saint-Denis. Le futur pôle d’échanges multimodal accueillera la station Bertin-Hôpital. Et c’est au-dessus du belvédère de La Vigie à La Montagne que s’érigera la seconde station.

L’emplacement de cette nouvelle ligne de téléphérique urbain a sonné comme une évidence pour les instigateurs du projet. En raison de l’urbanisation du secteur de La Montagne et de la nécessité de mieux raccorder ses habitants avec le reste de la ville, La CINOR a jugé important d’envisager dès à présent un nouveau moyen de transport collectif pour améliorer l’accessibilité d’un quartier qui se fait actuellement que  par une unique route, la RD41. Celle-ci comprend une rampe de 4 kms en lacets, dans lesquels les bus perturbent la circulation générale. De plus, la RD41 est saturée aux heures de pointe, particulièrement au débouché du pont Vinh-San

Avec cette seconde ligne, La CINOR ambitionne de réduire les temps de parcours et de créer une alternative pérenne et performante à la RD41. Il s’agit donc de faciliter l’accès à la ville pour le plus grand nombre, mais aussi d’offrir au quartier de La Montagne de nouvelles opportunités de développement urbain, économique et touristique.